Afrique : un continent sans Histoire ?

Dernière mise à jour : juin 17


Je me souviens qu'au collège Sacré-Coeur, à Dakar, de la 6e à la 3e secondaire, j'ai eu quelques notions des empires pré-coloniaux en Afrique : Empires du Mali, du Songhai, du Ghana et parce que je vivais alors au Sénégal, nous avions des références à Lat Dior Ngoné Latir Diop et El Hadj Omar entre autres. Puis après, plus rien si ce n'est au lycée, la traite négrière (européenne) et des brides ça et là de la colonisation. Sincèrement à bien y regarder, cette histoire est bien incomplète, souvent partielle et tout cela tiendrait dans un manuel scolaire de 30 pages maximum.

Est-ce cela que nos vaillants ancêtres nous ont légué ? Bien Sûr que non ! Qui a donc intérêt à effacer l'Histoire de l'Afrique ?



Quelle histoire de l'Afrique ?

La question n'est pas de savoir si l'Afrique a une histoire ou pas car oui elle en a une, mais plus de savoir quelle histoire est enseignée ?

Pour reprendre la citation de Chinua Achebe :

Tant que les lions n'auront pas leur propre histoire, l'histoire de la chasse glorifiera toujours le chasseur.

C'est vraiment ma perception des choses. L'histoire de l'Afrique ne fait pas la part belle aux figures africaines. Nous y sommes diminués, montrés comme des idiots ayant vendu nos frères et sœurs pour quelques pacotilles ou alors ne faisant pas le poids face à l'invasion européenne.

Il y a eu pourtant des résistances farouches (Zoulous en Afrique du Sud, l'Éthiopie de Haïlé Sélassié 1er pour ne citer qu'eux). Et surtout, il y avait aussi des empires et des empereurs (donc une organisation, une hiérarchisation, des codes, des valeurs, Mansa Moussa où es-tu ?...) en place bien avant le 15e siècles.

Qu'a t-on fait tout cela ?

Et bien voyez-vous parce que nos traditions sont plutôt "orales", les récits apportant des preuves de cette richesse ne peuvent pas être crédibles ! Donc comme il n'y a pas ou peu de preuves écrites, alors c'est la porte ouverte à qui peut dire ce qu'il veut.

Je pense que c'est comme cela qu'on s'est fait avoir. Tout simplement.

Où en sommes-nous aujourd'hui ?

Plus de vingt années ont passé et après moultes rébellions, j'entends de plus en plus parler de faire une place à l'Afrique dans l'Histoire du monde pour:

  1. Lui rendre ses titres de noblesse et admettre la vérité qui est que l'Histoire du continent noir ne commence pas à partir du jour où un européen y a posé les pieds. Il y a une image qui me vient aussitôt à l'esprit, celle de "Christophe Colomb a découvert les Amériques"...

  2. Reconnaître le rôle qu'a joué l'Afrique et les africains de l'époque dans la construction du monde actuelle

  3. Remettre en question la sacro sainte référence européenne (écrit vs oral - dominant vs soumis - légitimité des historiens africains vs historiens européens).

Qui va nous rendre nos titres de noblesse ?

Pourtant, ce n'est pas que sur tout le territoire africain et dans le monde, nous manquons d'historiens noirs qui ont fait et publié leurs recherches. Je ne cite ici que l'exemple des plus connus et reconnus Mr Cheikh Anta Diop et Mr Joseph Ki-Zerbo. Alors pourquoi les choses n'ont-elles pas bougé depuis ?

Mon opinion est que tant que:

  1. l'Europe n'aura pas décidé de nous faire une place, nous n'aurons pas droit au chapitre. ET

  2. nous, africains, ne nous recentrons pas sur nous-même pour apprendre et défendre notre héritage, personne d'autre ne le fera à notre place. Chacun de nous devrait être un livre d'histoire à lui seul.

En faisant des recherches sur le sujet, je suis tombée sur une vidéo intéressante que je vous recommande vivement de regarder, même si elle est longue, vous ne verrez pas le temps passer. "Leçons de l'histoire de l'Afrique" par François-Xavier Fauvelle, nommé à la Chaire d'histoire et d'archéologie des mondes africains au Collège de France.

J'ai trouvé cela intéressant d'abord dans le contenu mais je me suis aussi intéressée à la forme du message. On y voit un européen qui s'adresse à ses semblables sur la question. Il sera d'autant plus entendu et crédible qu'il vient d'un pair. Un africain avec le même message n'aurait pas reçu autant d'attention.



Des références sur le sujet:


A voir


On commence d'abord par une chouette vidéo de la chaîne AJ+ : Afrique, un continent sans Histoire ?

"A quand l'enseignement de la vraie histoire de l'Afrique dans l'histoire contemporaine ?"


...Il y a dans la société, il faut savoir le reconnaitre, une idéologie qui continue de croire ou de laisser croire que l'Afrique n'a pas d'histoire, ou que l'Afrique n'aurait qu'une seule histoire, ou que l'Afrique serait en retard sur l'histoire... - François-Xavier Fauvelle



A lire - Librairie Présence Africaine

8 vues0 commentaire