Dakar Original - Le Nianing club


En Juillet 2021, lors de mon passage à Dakar, j'ai eu l'opportunité de visiter rapidement un lieu unique en son genre, une oeuvre d'art : l'ancienne boite de nuit Le Nianing.

Niché en plein centre ville, dans un coin isolé sur la plage, c'est un lieu mythique qui a ouvert ses portent dans les années '60 - Mon père me disait qu'il y allait quand il était plus jeune.




De prime abord, ce qui me frappe dès l'entrée, ce sont les motifs géométriques bi-color noir et blanc, du sol au plafond. Ici on joue la carte total look et ca fonctionne super bien.


L'extérieur

Passé le portail d'entrée, on tombe sur un grand escalier qui mène vers un premier espace. On entend le son des vagues, on hume l'iode de la mer, on voit Gorée au loin et les navires du Port Autonome de Dakar. Sur notre gauche, de magnifiques appartements qui font face à l'Océan. J'échange quelques regards avec mon oncle : la vue doit valoir des millions de Francs CFA par mois.


Nous observons toutefois qu'il y a de gros travaux à faire pour remettre tout cela aux normes. Des barrières de chaines nous empèchent de nous approcher du bord de l'eau.

Néanmoins, cette terrasse reste un lieu extraordinaire pour un tournage ou un shooting photo.


L'intérieur

Est un espace plus sombre qui invite à la confidentialité et qui tranche avec l'immense terrasse extérieure. Quand on rentre par la porte, on tombe directement sur un bar entièrement décoré. Derrière le comptoir se tient le fils du propriétaire, il astique ses verres et prepare l'ouverture prochaine.

Ce qui me surprend assez vite, c'est le plafond qui est très bas et les colonnes qui sont marquées de totems animaliers que l'on reconnait bien. Au sol de la moquette couleur rouge lie de vin et sur les flancs, des banquettes en sky rouge.

Au centre de la pièce se trouve une arène, ancienne piste de dance. Là le plafond se fait moins oppressant et on voit la cabine du DJ au premier étage.

Ah, si on montait ? La cage d'escalier est toute petite et tourne sur elle-même. A l'étage, on retrouve les mêmes banquettes. Du balcon, on peut regarder les danseurs en cran plus bas et se montrer sous son plus beau jour.



On ressort rapidement, besoin d'air frais. On tombre de nouveau sur cette terrasse sur laquelle on prend un peu plus de temps. Elle est magnifique, même dans l'état de conservation dans laquelle elle est. Tout doucement, on remonte les quelques marches, un regard en arrière et pouf, on passe la porte.


Je recommande vivement une petite visite, si cela est autorisé, lors de votre prochain passage à Dakar.

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout